Afrique centrale et occidentale

Programme Ressources en Eau et Zones Humides

Impliquer tous les acteurs dans la gestion durable et équitable de l’eau

Le Programme Ressources en Eau et Zones Humides (PREZOH) est un programme thématique du bureau d’Afrique Centrale et de l’Ouest de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN-PACO) qui, depuis 2006, coordonne le développement et la mise en œuvre de la stratégie régionale en matière de ressources en eau et de zones humides. Le PREZOH réunit le vaste réseau des membres de l’UICN, des experts, des gouvernements et des partenaires du secteur de l’eau de la région afin de trouver des solutions de gestion durable pour préserver les ressources en eau et les écosystèmes dont elles dépendent. L’UICN œuvre à la gestion et la protection de réserves en eau de la région pour le bénéfice de tous. A travers le PREZOH, elle aide à développer des politiques et des lois dans lesquelles tous les usagers, riches ou pauvres, urbains ou ruraux, peuvent s’exprimer sur la façon dont les ressources en eau, toujours plus menacées, sont distribuées, gérées et conservées.

Contexte PREZOH

Au cœur de l’Afrique et des enjeux environnementaux et de développement 

L’eau est au cœur des enjeux de développement socio-économiques. Sa disponibilité et sa maîtrise constituent un facteur déterminant pour le développement humain et la croissance économique du continent africain. L’eau est source de vie et vecteur d'interactions, elle est aussi au centre de tensions, voire de conflits, entre environnement et développement, entre usages et préservation.

Le changement et la variabilité climatiques, les grands aménagements hydrauliques et les pressions anthropiques pèsent sur la ressource en eau et menacent l’équilibre des écosystèmes naturels qui sont la base des moyens d’existence des populations. De plus, les mauvaises pratiques dans l'usage des ressources naturelles peuvent amener, entre autres, à la détérioration de la qualité de l’eau, à la diminution de la biodiversité, à l’augmentation des risques d’inondations, et à la prolifération des plantes espèces aquatiques envahissantes. Ces pratiques constituent donc des menaces sérieuses pour la santé humaine et celle de l’environnement.

Par ailleurs, la faible connaissance quantitative et qualitative des eaux de surface et souterraines constitue un handicap sérieux pour la formulation de politiques et la mise en œuvre de pratiques appropriées de gestion de la ressource. En outre, les limites des mécanismes et cadres de concertation existants entre les parties prenantes freinent la participation effective des acteurs du secteur.

Face à ces nombreux défis, l’UICN encourage la prise en compte des besoins de tous les usagers dans la définition de solutions durables, préalable à toute prise décision, du niveau local au global. Une approche à l’échelle écosystème et la participation des différents acteurs favorisent une gestion améliorée des ressources en eau, l'atténuation des conflits autour de la ressource et le renforcement de la sécurité sociale, économique et environnementale.

Une action concertée autour des thématiques majeures

La Gestion Intégrée des Ressources en Eau

La Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) est pratique et réalisable. L’UICN promeut une approche par écosystème où la planification de la GIRE est complétée par des actions pilotes dont les résultats permettent de traiter des priorités locales et nationales.

Écosystèmes comme infrastructures d’eau

Les priorités d’investissement dans le domaine de l’eau se sont conventionnellement focalisées sur des équipements conçus pour extraire, stocker, traiter et distribuer l’eau.

Pourtant, les infrastructures naturelles, telles que les zones humides saines, les mangroves et les bassins hydrographiques boisés, peuvent compléter, accroître ou remplacer des infrastructures construites, de façon rentable et durable.

Changement Climatique

L’eau est au centre du changement climatique. Celui-ci a un impact direct sur la fréquence et la sévérité des sécheresses, des inondations, des tempêtes. Pour s’adapter au changement climatique, il faut d’abord savoir gérer les ressources en eau et les écosystèmes, et rendre les institutions plus flexibles et dynamiques pour leur permettre de répondre au changement.

La Résilience

Garantir la résilience de l’environnement et des communautés locales est crucial pour le développement et l’adaptation au changement climatique dans un monde de plus en plus incertain. Des bassins hydrographiques fonctionnant bien, des plaines d’inondations et des littoraux préservés permettent de stocker l’eau, réguler les inondations et protéger les côtes. Stimuler la résilience de la nature implique de consolider les écosystèmes afin de mieux défendre les hommes et l’environnement contre les impacts du changement climatique.

Stratégies de Sécurité Alimentaire

Nourrir une population en pleine expansion dans une région  toujours plus urbanisée pose de sérieux défis pour la gestion des ressources en eau. L’UICN soutient les politiques et stratégies de sécurité alimentaire, mettant en avant le rôle des services éco-systémiques et des décisions d’investissements pour stocker, déplacer, assainir et amortir les flux d’eau, et rendant la production de nourriture et d’énergie plus fiable.

La Gouvernance

L’UICN encourage les réformes de gouvernance permettant un développement équitable des ressources en eau qui intègrent les services éco-systémiques et conduisent à la mise en œuvre de la GIRE. Des micro-bassins hydrographiques aux bassins versants transfrontaliers, l’UICN soutient des plateformes entre les diverses parties intéressées, afin de donner les moyens aux gens de négocier les droits, les rôles et les responsabilités de chacun et de se mettre d’accord sur des politiques, des lois et des institutions efficaces pour la gestion de l’eau.

Partenaires PREZOH

Des partenariats forts pour des solutions durables

L’UICN facilite une approche multi acteurs à travers des partenariats forts entre les parties prenantes du secteur de l’eau à tous les niveaux d'échelle, afin de connecter les besoins locaux aux défis régionaux et internationaux. A travers le PREZOH, elle travaille notamment en collaboration avec un large éventail d’acteurs du secteur de l’eau: Partenaires techniques et financiers, Organisations intergouvernementales, Organismes de Bassin, Ministères de l’eau et Services Techniques des états, Élus et collectivités locales, Centres de recherche nationaux et internationaux, ONG locales et internationales, Communautés locales et d’usagers, Media.

POUR PLUS D’INFORMATIONS

Aboubacar AWAISS, Coordonnateur Régional du PREZOH, E-mail: aboubacar.awaiss@iucn...

 

Go to top